Recherche

Liberté Égalité Animale 49

Mouvement citoyen contre toute forme d’exploitation, pour la libération et l'égalité animale

Catégorie

Agir pour les animaux

Le droit de non-chasse

En Maine-et-Loire (et ailleurs en France), tout propriétaire d’un terrain de moins de 20ha, était obligé d’adhérer à une ACCA (une association communale de chasse agrée ou une AICA (association intercommunale de chasse agréée), et ce jusqu’en juillet 2000.

La Cour européenne des droits de l’homme a en effet contraint l’Etat français à changer cette législation et à reconnaître le droit de non-chasse si le propriétaire du terrain y est opposé au nom de convictions personnelles.

Il est donc tout à fait possible de retirer les terrains des Acca ou Aica. Comment faire? Notifier par lettre recommandée avec accusé de réception au Préfet. Il est préférable de joindre au courrier une copie du plan cadastral correspondant au terrain concerné. Il est également souhaitable d’envoyer copie de ce courrier au Maire de la commune et au président de l’Acca ou de l’Aica.

Pour renforcer la démarche, pourquoi ne pas créer un refuge pour les oiseaux LPO?

Pour en savoir plus http://www.ecosociosystemes.fr/nonchasse.html

Publicités

Accueillir un hérisson

L’association SOS Hérissons, qui recueille et soigne les hérissons accidentés, malades ou orphelins, recherche des petits jardins clos pour accueillir temporairement des convalescents ou définitivement des estropiés incapables de retourner dans la nature.

Les conditions pour être « jardin d’accueil » :

– Avoir un jardin complètement clos de murs.

– Etre un peu bricoleur pour fabriquer une petite maison.

– Disposer de quelques minutes chaque jour pour l’entretien et la nourriture.

Précisions :

Le hérisson est facile à vivre, c’est un animal solitaire mais pas farouche, il ne sort que la nuit, il cohabite très bien avec les chats, il hiberne de novembre à mars, il se nourrit de croquettes pour chat et de ce qu’il trouve dans le jardin (Insectes, limaces, petites baies tombées par terre…).

En outre, pour réintroduire des jeunes hérissons n’ayant pas encore de territoire, l’association recherche aussi des grands terrains ouverts mais relativement sécurisés, c’est-à-dire loin d’une route, sans pesticides et sans trop de prédateurs, idéalement, un grand potager bio.

Pour plus de renseignements ou pour proposer votre jardin, contacter :

Laure Blin – 06 45 75 54 54 – laure.blin49@orange.fr

Challenge 0% souffrance 100 % végétal!

 

Edit: Les résultats du challenge!

 

Nos deux gagnantes du challenge sont Laurence et Lucie!

Bravo à elles deux, elles ont brillamment relevé le défi d’une quinzaine 100 % végétal!

Merci à leur coach du moment, Marion et Anna!

 

Voici leur lot en photos!

Adopter un mode de vie vegan, c’est quoi? D’abord, c’est un chemin, pas une fin en soi. Si on a dans la tête et dans le cœur, le sentiment qu’un monde plus juste est possible, un monde sans souffrance ni exploitation de l’animal par l’homme, c’est qu’on se sent prêt à franchir le pas. Devenir vegan, c’est être attentif au quotidien à ce que l’on mange, ce que l’on utilise comme cosmétiques, comme produits d’entretien, ce qu’on porte comme vêtements, comme chaussures.

Oui, vu comme ça c’est un sacré bouleversement, et pourtant quand le pas est franchi, que les habitudes évoluent, on se rend vite compte que ce n’est pas si compliqué et que surtout autour de nous, le monde change, que de plus en plus de personnes décident de ne plus exploiter les animaux dans leur quotidien.

LEA 49 en partenariat avec L214 et d’autres à venir, vous propose de relever le défi pendant 15 jours! La participation au challenge est totalement gratuite et sera en plus récompensée par de très chouettes cadeaux, spécialement sélectionnés pour vous! Attention compte-tenu de l’aspect très local de la quinzaine, les participants devront résider dans le département 49 ou dans un département limitrophe.  Clôture des inscriptions le 17 juin.

Pour s’inscrire au challenge

Règles du challenge:

  • s’engager à adopter une alimentation végétalienne pendant toute la durée du challenge ( le challenge est ouvert aux omnivores, fléxitariens et végétariens)
  • tenir un rapide carnet de bord (modèle fourni) de ses repas
  • immortaliser en photo 5 moments clés de la quinzaine: un petit déjeuner haut en couleurs, un repas en couple ou en famille, manger vegan au travail ou à l’extérieur, votre plat le plus sophistiqué, un plat « junk food ».

L’accompagnement:

  • tous les évènements de la quinzaine sont ouverts aux participants ( stand-apéro vegan, atelier de cuisine, Vegoresto, conférence)
  • un kit d’accompagnement: liste de sites pour s’informer, avoir des idées de menus, restaurants…
  • une marraine ou un parrain pour toute la durée de la quinzaine pour répondre aux questions, aider dans l’élaboration du menu, etc.
  • une réunion de mi-parcours dédiée au challenge

Qui dit challenge dit …. cadeaux!

Un jury de sélection se réunira dès la fin du challenge et octroiera des cadeaux d’encouragement pour cette démarche 100% végétale.

A gagner:

Une place pour un atelier de cuisine 100% végétale

Un livre de cuisine Vegan de Marie Laforet

Un repas au food truck Les petits Plats D’Anna 

Un tablier de cuisine L214  » pas d’animaux dans mes petits plats »

Un panier composé d’un livre de cuisine (25 assiettes vegan ou équivalent) et d’un savon offert par Savons Zébulles

Un panier composé d’un livre de cuisine (Barbecue vegan ou équivalent) et d’un shampooing Gaia offert par M’Salon

Pour s’inscrire au challenge

 

 

Rassemblement pour l’abolition de la chasse

Au nom du Collectif du 21 septembre Liberté Egalité Animale 49 avec le soutien des associations  Stop Souffrance Animale 49, Un Coeur Sans Toit, Papycats de Chris, Une Patte Dans la Main, Sauvetage et chats en détresse et pas moins de 75 militants, a organisé un rassemblement pour l’abolition de la chasse, samedi 24 septembre Place du Ralliement à Angers.

Unis dans le cadre du plus grand happening qu’Angers a pu accueillir sur le thème de la chasse, les militants ont brandi des pancartes et des bannières, en scandant d’une même voix les slogans réclamant l’abolition de la chasse, ont tracté auprès des passants et fait signé plusieurs pétitions. Le rassemblement s’est terminé autour d’un superbe fresque peinte pendant le happening.

L’évènement a été couvert par la presse et les angevins ont dans leur grande majorité soutenu nos messages et notre combat!

Il y a 1 an et demi, nous étions une poignée à nous lever un matin de mai, pour contester une battue aux renards organisée dans le nord d’Angers. C’est ce matin-là que nous avons décidé de créer LEA49, de nous engager plus fort, de structurer notre combat pour devenir crédibles face à tous ces lobbys, et faire bouger les choses, à notre niveau. Cousins non humains, nous porterons toujours votre souffrance en étendard , jusqu’à ce que la chasse et toutes les exploitations cessent! CHASSE ABOLITION!

 

 

Sauver des hérissons!

Cet été, nous avons fait la connaissance de l’association SOS Hérissons 49 et pour cause un tout jeune hérisson en péril avait été repéré au siège de LEA49. C’est Hèlène, la présidente de l’association qui nous a conseillé pour sauver cette petite hérissonne. Après quelques échanges, nous avons décidé de la confier à l’association.

Aujourd’hui, Léa (eh oui!) est partie à Soulaines sur Aubance, en pension chez une soigneuse de l’Association qui s’en occupe jusqu’à ce que son poids permette d’envisager une réinsertion progressive (650 gr environ).WP_20160721_002 (2)

Coup de cœur pour cette association qui œuvre pour sauver cette espèce très menacée. Elle a pour objet le secours aux hérissons, malades, blessés ou abandonnés (bébés).
Elle travaille en réseau avec les Centres de Faune Sauvage et les cabinets vétérinaires qui les accueillent et la contactent ou donnent ses coordonnées afin qu’elle organise leur prise en charge. SOS Hérissons 49 accueille tous animaux en détresse, pour le Maine et Loire, et les réinsère une fois rétablis, dans des espaces préservés conformes à leur milieu naturel de vie.

Si vous voulez vous engager, l’association a besoin de dons évidemment, mais aussi de bénévoles, en capacité de recueillir en famille d’accueil un hérisson en péril, de donner des conseils aux particuliers qui se rapprochent de l’association.

N’hésitez pas!

Les coordonnées : 06.18.75.48.04 au siège de l’Association :
2 chemin du Pontu 49610 à Saint-Melaine sur Aubance

Pour télécharger le flyer et bulletin d’adhésion de l’association, c’est ici.

Quelques mots sur le hérisson:

LE HERISSON EST LE PLUS VIEUX MAMMIFERE EUROPEEN VIVANT
Il est apparu il y a 15  millions d’années et n’a pas évolué depuis le mésolithique. C’est donc un extraordinaire élément de notre patrimoine vivant qui mérite qu’on lui porte un grand intérêt.
C’est une espèce « parapluie », c’est-à-dire que les actions qui visent à le préserver (plantation de haies naturelles, interdiction des pesticides, aménagements des infrastructures routières…), profitent à de nombreuses autres espèces telles les chauves-souris, oiseaux, insectivores, abeilles et batraciens.
Le hérisson est très utile, c’est l’auxiliaire naturel des jardins qu’il débarrasse des larves, chenilles, limaces et escargots.
LE HERISSON EST TRES  MENACE
Il est particulièrement menacé par :
• La disparition des haies et bocages
• L’usage intensif des pesticides
• Les aléas de la route
Ainsi, au nombre des causes de décès :
• 26 % (près d ‘un million), sont tués par les pesticides et  tue-limaces,
• 24 % (700 00) sont écrasés sur la route,
• 18 % succombent au parasitisme (asticots, tiques, puces, vers, coccidies),
• 13 % périssent d’épuisement et de faim
• 10 % sont noyés dans les piscines, blessés par les débroussailleuses, tondeuses et filets, ou brûlés sous des tas de feuilles,
• 9 % seulement sont victimes des prédateurs naturels, fouines, blaireaux et renards.
L’espèce, de 36 millions d’individus  dans les années 60, est aujourd’hui de moins d’1 million dans chacun des pays d’Europe où des études ont été menées.
L’extinction complète de l’espèce pourrait intervenir à l’horizon de 2029-2030.
POUR LUI PORTER SECOURS
Au quotidien : de l’eau, des croquettes pour chat,  dans  une caisse en bois retournée garnie de foin
En cas de problème :
Tout hérisson trouvé en plein jour est malade et en danger : il doit être mis à l’abri immédiatement et placé au chaud sur une bouillotte, même en plein été.
Une fois qu’il est réchauffé, essayez de lui faire boire de l’eau tiède sucrée, à l’exclusion de tout autre chose.
Appelez l’Association !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :